TEMOIGNAGE/Guérie de la fibromyalgie!

En 2006, je me suis mise à perdre beaucoup de poids (20 kgs en 1 an), à éprouver une lassitude et une fatigue intense avec des douleurs de toutes sortes dans toutes les parties de mon corps, aussi bien intérieurement qu’extérieurement. Je ne pouvais trouver ni le repos, ni le sommeil.

Il a fallu un an d’incertitudes et passer par différents médecins pour diagnostiquer le mal dont j’étais atteinte. C’est un rhumatologue qui a mis le nom sur toutes ces souffrances, confirmé par un neurologue. On m’a annoncé que j’étais atteinte de fibromyalgie, maladie encore mal connue. Ils m’ont appris que mon cerveau ne répondait plus à la douleur et vu que j’avais déjà des problèmes de sciatiques, de lombalgies chroniques, fibrose suite à une opération d’hernie discale, un squelette complètement déminéralisé et très fragile, je risquais de me retrouver en fauteuil roulant, le corps rempli de calcifications (j’en avais déjà au niveau des épaules et des cervicales) et que je n’avais pas fini de souffrir. Ils m’ont dit qu’il n’y avait pas encore de médicaments spécifiques pour soigner ce mal et m’ont quand même fait essayer 2 médicaments antiépileptiques pour apaiser la partie défaillante du cerveau, afin que je puisse retrouver le sommeil. Cela n’a fait qu’aggraver mon cas, me provoquant des palpitations, des angoisses et modifiant mon caractère. Je ne me reconnaissais plus, ni dans mon corps devenu squelettique, ni dans mon être intérieur rempli d’impatience et d’agressivité que j’avais beaucoup de mal à contrôler. Par ailleurs, je ne supportais plus les anti-inflammatoires, morphine, cortisone et autres que l’on me donnait pour calmer toutes les douleurs du dos et des jambes.

Une nuit de plus, sans sommeil, complètement à bout, j’ai crié à mon Dieu qui m’avait déjà délivré de la dépression quelques années auparavant et j’avais reçu plusieurs fois la promesse que la guérison physique suivrait la guérison intérieure. Après avoir eu une conviction intérieure venant de sa part, par la foi, j’ai arrêté tous les médicaments et je me suis abandonnée totalement entre Ses mains avec pleine confiance et avec l’assurance que Lui, qui m’avait créée et connaissait donc tout de moi, était seul apte à me guérir. J’ai alors été envahie d’une profonde paix.

Petit à petit, Dieu a refermé et cicatrisé les blessures de mon coeur, provoquées par les maltraitances subies dans l’enfance et progressivement aussi les douleurs physiques ont disparues.

Depuis l’été 2011, je ne souffre plus du tout et mon coeur est dans la paix et la joie de cette nouvelle vie que Dieu m’accorde. A Lui, soit l’honneur, la gloire et la louange de mon coeur reconnaissant (Témoignage de Michèle M.).

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :