TEMOIGNAGE/De Jacqueline …Le Médecin de l’impossible…

Le Médecin de l’impossible…

« Et un des chefs de la synagogue, nommé Jaïrus, vint, et l’ayant vu, se jeta à ses pieds, Et le pria instamment, disant: Ma petite fille est à l’extrémité; viens lui imposer les mains, afin qu’elle soit guérie, et elle vivra. »  (Marc 5.22-23)Je suis fille de mariniers et j’ai passé toute mon enfance sur une péniche. Cela peut sembler pittoresque, mais en fait, c’était une vie très rude! Malheureusement, ma mère est morte quand j’avais cinq ans et ma tante est venue vivre avec mon père, mon petit frère et moi.

À quinze ans, un matin, impossible de me lever. Je me sentais si mal que j’avais l’impression que j’allais mourir! Comme j’étouffais, j’ai arraché instinctivement le devant de ma robe pour tenter de mieux respirer, mais au même instant, j’ai perdu connaissance pendant des heures. Enfin, dans l’après-midi, j’ai repris conscience, mais j’étais au plus mal. Le médecin a déclaré que j’avais le cœur très faible et qu’il fallait me mettre une poche de glace sur la poitrine.

Quelques jours plus tard, deux messieurs sont venus acheter du charbon à mon père. Voyant qu’il avait l’air tout triste, ils lui ont demandé ce qui n’allait pas. « Je suis en train de perdre ma fille », leur a-t-il expliqué. « Pouvons-nous la voir? » ont demandé les deux hommes. Mon père les a conduits jusqu’à moi, ils ont prié pour moi et ont proposé de continuer à intercéder pour ma guérison le soir même à l’église. Dès lors, je me suis sentie de mieux en mieux. À Lille, j’ai consulté un spécialiste qui a dit que je devrais prendre des médicaments pendant toute ma vie et que je n’aurais jamais d’enfant, mais Dieu m’a guérie et par la suite, j’ai totalement cessé de prendre des médicaments, je me suis mariée et j’ai eu six enfants.

Je me suis jointe à une église, et j’ai vu la main de Dieu sur moi bien des fois, en particulier lorsque l’un de mes enfants a souffert d’un fort retard mental. À sept ans, il parlait à peine! Mais à la suite de la prière, il a fait des progrès très rapides et il s’est totalement rétabli.

Aujourd’hui, j’ai quatre-vingt-deux ans, et mon cœur bat toujours. Il bat pour dire merci à son Sauveur!

[Témoignage de Jacqueline]

Advertisements

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :